Le LABARUM : origines et Histoire

Qu'est-ce que le Labarum ?

C'est un étendart représentant la crois et le monogramme du Christ : les 2 premières lettres, en grec, du mot Christ : le X = qui = Ch et p = ro = r, superposés.

Cet étendart a été dicté par le Seigneur Jésus-Christ à Constantin, césar des Gaules, de la Bretagne et de l'Espagne.

Jésus lui disant : " par ce signe, tu vaincras."

Ce qui fut dit, fut fait. le Labarum fut placé sur les étendarts des légions romaines et sur les boucliers des soldats.

Après avoir assuré ses frontières sur le Rhin, Constantin résolut de faire la guerre à Maxence, qui à Rome s'était proclamé Auguste, contrôlant l'Italie et l'Afrique du Nord.

Constantin s'empare de toutes les villes d'Italie. La dernière bataille a lieu aux portes de Rome. A la tête de ses gaulois, Labarum en main, Constantin à cheval mène la charge. En fuite, Maxence est pris dans le tourbillon de ses troupes débandées. Jeté à l'eau, au pont Milvius, on retrouve son corps le lendemain dans le Tibre. On lui coupe la tête qu'on promène dans Rome, au bout d'une pique.

Au pont Milvius, le 28 octobre de l'an 312, le Dieu des chrétiens a tenu parole :

" Par ce signe tu vaincras."

Constantin est devenu empereur et chrétien, de païen qu'il était.

312 est la borne frontière entre l'Antiquité païenne et l'époque chrétienne.

312 c'est la victoire de l'Eglise après trois siècles de sacrifices et de martyres.

312 le Labarum flotte au-dessus des armées, adopté, à partir de Constantin 1er, par tous les empereurs romains.

312 le Labarum apparaît sur la nouvelle monnaie : " le solidus " qui dura un millénaire.

312 trois mois plus tard, c'est l'Edit de Milan : la paix constantinienne.

Copyright Père Bourdon

L'ARC DE CONSTANTIN

C'est un arc de triomphe situé à Rome entre le Colisée et le Palatin. Il fut construit pour commémorer la victoire de Constantin au pont Milvius sur Maxence. Inauguré en 315.

L'inscription principale devait être à l'origine en lettres de bronze. le texte est le même sur les deux façades et se lit ainsi :

IMP - CAES - FL - CONSTANTINO - MAXIMO - P - F - AVGUSTO - S - P - Q - R - QVOD - INSTINCTV - DIVINATIS - MENTIS - MAGNITVDINE - CVM - EXERCITV - SVO - TAM - DE - TYRANNO - QVAM - DE - OMNI - EIVS - FACTIONE - VNO - TEMPORE - IVSTIS - REM-PUBLICAM - VLTVS - EST - ARMIS - ARCVM - TRIVMPHIS - INSIGNEM - DICAVIT

Traduction :

Au pieux et heureux empereur César Flavius Constantin le Grand, Auguste, parce que, sous l'inspiration de la divinité ( instinctu divinitatis ) et pazr grandeur d'esprit, avec son armée et de justes armes, en un seul coup décisif, il a vengé l'Etat sur le tyran et toute sa faction, le Sénat et le peuple romain dédient cet arc en signe de son triomphe.