LITURGIE EUCHARISTIQUE

Préparation des dons

copyright Père Bourdon

LE SERVANT PREPARE L'AUTEL

Les fidèles sont assis.

Le servant apporte :

Le corporal : pièce de tissu carrée sur laquelle on pose le calice et l'hostie.

Le purificatoire : linge destiné à essuyer le calice et les lèvres du prêtre.

Le calice : coupe destinée à recevoir le vin et l'eau.

La pale : carton carré garni d'une toile blanche qui couvre le calice.

Le missel : livre qui contient les prières et les rites de la messe.


PARTICIPATION AU SACRIFICE

La participation au sacrifice eucharistique se manifeste par l'offrande de dons destinés à subvenir aux besoins de l'Eglise et des pauvres.

 La quête est un merveilleux moyen de vérifier si notre amour pour Dieu est réel.

 "Celui qui n'aime pas son frère qu'il voit, ne saurait aimer le Dieu qu'il ne voit pas". (IJ.4/20).


LE PRÊTRE RECOIT LA PATENE ET L'HOSTIE

 Le servant présente au prêtre, à l'autel, la patène avec l'hostie et le ciboire, s'il doit y avoir consécration d'hosties. Puis, il va prendre les burettes d'eau et de vin.

La patène est une sorte de petite assiette destinée à recevoir une hostie.

L'hostie (en latin "hostia = victime") est une petite rondelle de pain de froment, généralement azyme (sans levain).

Les burettes sont des récipients (petits vases) qui contiennent l'eau et le vin de la messe.


LE PRÊTRE ELEVE LA PATENE ET L'HOSTIE

Le prêtre, debout à l'autel, élève la patène avec le pain et dit :

"Tu es béni, Dieu de l'univers, toi qui nous donne ce pain, fruit de la terre et du travail des hommes. Nous te le présentons : il deviendra le pain de la vie".

Les fidèles ajoutent :

"Béni soit Dieu, maintenant et toujours".


LE PRÊTRE VERSE LE VIN DANS LE CALICE

 Le servant se place à la droite du prêtre pour lui présenter, de la main droite, la burette de vin.

Dans l'Ecriture Sainte, le vin est signe de joie. Par extension, il devient le symbole des dons que Dieu fait aux hommes.

Jésus a-t-il coupé son vin avec un peu d'eau ? c'est possible. Ce rite peut nous rappeler que le Christ (représenté par le vin) et l'Eglise (représentée par l'eau) sont étroitement unis pour l'offrande de la messe.


LE PRÊTRE VERSE UN PEU D'EAU DANS LE CALICE

Le servant présente la burette d'eau qu'il tient dans la main gauche.

Le prêtre verse un peu d'eau dans le calice, rend la burette au servant qui s'incline et se rend à la crédence.

Le prêtre dit tout bas :

"Comme cette eau se mêle au vin pour le sacrement de l'alliance, puissons-nous être unis à la divinité de celui qui a pris notre humanité".

Le servant prend le manuterge qu'il déplie sur son bras gauche, le bassin et la burette d'eau et retourne vers le prêtre.

Le manuterge est le linge utilisé par le prêtre pour s'essuyer les doigts.


LE PRÊTRE ELEVE LE CALICE

Le prêtre élève le calice et dit :

"Tu es béni, Dieu de l'univers, toi qui nous donne ce vin, fruit de la vigne et du travail des hommes. Nous te le présentons : il deviendra le vin du Royaume Eternel".

Les fidèles ajoutent :

"Béni soit Dieu, maintenant et toujours!"

Le prêtre pose le calice sur le corporal et couvre de la pale, s'il le juge bon.


INCLINATION DU PRÊTRE

Le prêtre, incliné, dit tout bas :

"Humbles et pauvres , nous te supplions, Seigneur, accueille-nous ; que notre sacrifice, en ce jour, trouve grâce devant toi" .


LE PRÊTRE ENCENSE LES OFFRANDES ET L'AUTEL

Le thuriféraire présente l'encensoir pour l'imposition de l'encens. Après l'encensement de l'autel, il reçoit l'encensoir et encense le célébrant, le clergé et les fidèles.

Le prêtre encense les offrandes et l'autel, pour montrer la sainteté de tout ce qui participe au sacrifice.

Le sacrifice ("sacrum facere"= "faire du sacré") est une offrande à Dieu dans le but de s'unir à lui, le bien suprême.

La messe est un véritable sacrifice puisque le pain et le vin, offerts, deviennent, par la consécration, le corps et le sang du Christ qui est Dieu et auquel nous communions.


LE PRÊTRE SE LAVE LES MAINS

Quand le prêtre s'approche pour se laver les mains, le servant verse un peu d'eau sur les doigts du prêtre et lui présente le manuterge. Puis s'étant incliné, il reporte à la crédence la burette d'eau, le bassin et le manuterge. Il prend la clochette et revient vers l'autel où il se tient debout.

Ce rite symbolise le désir de purification intérieure.

"Lave-moi de mes fautes, Seigneur, purifie-moi de mon péché".


INVITATION A LA PRIERE

Debout devant l'autel, tourné vers le peuple, le prêtre dit :

"Prions ensemble, au moment d'offrir le sacrifice de toute l'Eglise".

Les fidèles continuent :

"Pour la gloire de Dieu et le salut du monde" .


PRIERE SUR LES OFFRANDES

 Les fidèles se lèvent.

Le prêtre dit cette prière qui varie et conclut la préparation des dons.

Les fidèles répondent :

"Amen".


copyright Père Bourdon
haut de page retour à l'accueil ou au sommaire

precedent chapitre suivant